Des pastilles d’iode! Et la fermeture progressive de la centrale de Gravelines !

Il y a 38 ans, Three Mile Island, 28 mars 1979…
Il y a 31 ans, Tchernobyl, 26 avril 1986…
Il y a 6 ans, Fukushima, 11 mars 2011…

Ici nous sommes tout proches de la centrale de Gravelines vieillisante, dans laquelle se multiplient les incidents.
Alors que le lobby nucléaire se veut rassurant, le risque d’accident nucléaire est concret et grandissant : aucune centrale n’est à l’abri d’un problème technique, d’une erreur humaine, d’un acte de terrorisme ou d’un événement climatique. En France, il est urgent d’arrêter les centrales nuclé­aires les plus anciennes et d’abandonner les chantiers de l’EPR (projet de réacteur nucléaire de troisième génération de Flamanville) et d’ITER (projet de réacteur expérimental international à fusion thermonucléaire à Cadarache)…

Laissez un commentaire

Remonter