Stationner à Calais, critiques et solutions…

Logo EELV Calais et environs

 La Chambre Régionale des Comptes vient de rédiger un rapport accablant sur la gestion du stationnement par la ville de Calais depuis 2008*. Rappelons que la CRC est un organisme officiel et indépendant qui juge de la régularité des comptes des communes et évalue leur gestion. Natacha Bouchart avait fait de ce sujet son thème de campagne municipale en 2007 et présenté la gratuité du stationnement pour tous (résidents et visiteurs) comme la solution idéale. Elle a mis sa politique en application une fois élue et ne cesse depuis lors de vanter la ville « autophile » – c’est à dire favorisant les autos- qui est supposée garantir la prospérité et le bonheur des habitants et des commerçants…

 

Des erreurs … Sur les plans de la santé, de la sécurité et du cadre de vie, cette politique qui va à l’encontre de ce qui se pratique partout ailleurs est une calamité. Sur le plan économique, c’est une erreur puisque cela aboutit à ce que des voitures ventouses squattent à la journée des places de stationnement devant les commerces en empêchant les clients de ceux-ci de se garer à proximité. Si c’était la solution miracle, nul doute que les commerces du centre-ville se porteraient aujourd’hui  beaucoup mieux !

 

… qui nous coûtent cher ! La CRC nous démontre également que c’est un énorme gaspillage financier et donc des impôts en plus pour les Calaisiens car : – le parking des 4B qui a intégré le centre commercial en remplacement de l’ancien parking « Charost », qui était déjà payant, est largement sous-utilisé, puisque les automobilistes préfèrent naturellement stationner gratuitement dans les rues…Son déficit, colossal, est supporté quasiment intégralement par Calais **

– Les habitants n’ont plus de places disponibles à proximité de leurs habitations puisque celles-ci sont occupées toute la journée par les salariés qui habitent en périphérie et qui bénéficient du stationnement gratuit en centre-ville. 11.000 véhicules entrent ainsi chaque matin dans Calais pour en ressortir le soir. Ce sont autant de recettes en moins pour les caisses de la ville qui sont compensées par les impôts des Calaisiens.

 

Des solutions existent : laisser Calais respirer ! La CRC ne se contente pas de dénoncer, elle propose des solutions. La maire de Calais rejette tout cela en bloc et déclare en conseil municipal que les magistrats de la CRC ne savent pas compter. C’est plus facile mais au final c’est Calais qui ne se relève pas !

Pourtant, des solutions simples existent qui permettraient de diminuer le déficit et donc les impôts des Calaisiens, sans pénaliser les habitants, tout en favorisant l’accès aux commerces. La CRC propose ainsi un périmètre de stationnement payant beaucoup plus étendu couplé avec un abonnement qui pourrait être quasiment gratuit pour les habitants qui payent déjà l’usage de la voirie dans leurs impôts locaux.

Avec une tarification adaptée, le parking du centre commercial redeviendrait concurrentiel puisqu’il serait moins cher que les rues alentour pour les visiteurs. Ce serait autant de clients possibles en plus pour les commerces d’un « cœur de vie » toujours sous perfusion. Les habitants pourraient se garer beaucoup plus facilement et plus près de chez eux. Des espaces publics libérés pourraient être transformés en espaces verts, jeux, voies piétonnes et cyclables pour une meilleure qualité de vie et pour…
redonner envie d’habiter Calais !

  * https://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Commune-de-Calais-Le-stationnement-urbain-Pas-de-Calais

 ** via le syndicat mixte qui porte l’équipement (le SYGOS).

 

            
Vous pouvez aussi contacter par courrier Christophe Duffy, conseiller municipal, Mairie de Calais, place du Soldat Inconnu, 62100 Calais

Laissez un commentaire

Remonter